romantique

À 30 ans, nos relations prennent un sacré tournant

Posted On
Posted By Marie

Annonçons la couleur : il ne se passe pas de miracle dès l’arrivée de la quatrième décennie. Aucune règle n’est fixée. Mais force est de constater que passé la trentaine, nos relations deviennent plus qualiteuses … comme nous !

Pour beaucoup de jeunes, 30 ans, c’est un peu une énigme. La vie deviendrait alors sérieuse, la fête après minuit impossible, les impôts inévitables, tout comme l’envie de « se poser ». En réalité, il n’y a pas grand chose à craindre. 30 ans, c’est l’âge où tout prend son sens ! Surtout quand il s’agit de relations.

En fait, la science nous dit que nos cerveaux sont encore en évolution dans notre troisième décennie. Dans la quatrième aussi, mais un tri se fait entre les connexions à jeter et celles à renforcer. Nos caractères se stabilisent alors, entrainant moins d’incohérences et plus d’ouvertures aux autres et aux expériences. Entre ça et les changements qui arrivent souvent avec l’âge (plus de stabilité financière et professionnelle), nos relations peuvent s’améliorer. Nous avons interrogé quelques trentenaires pour leur demander ce qui avait changé dans leurs vies amoureuses …

« Je ne ressent plus le besoin d’être avec quelqu’un juste parce que la société l’exige »

‘Entre 21 et 29 ans, j’ai enchainé deux relations sérieuses. J’avais cette envie de me poser et passer aux choses suivantes, comme une citoyenne modèle. Je dépendais de l’autre, surement par manque de maturité et de confiance en moi ! Pour moi, la relation était ce qu’il y avait de plus important. Alors je ne vous raconte pas les ruptures ! Aujourd’hui, j’ose penser à moi, à mon futur, et à mes ami(e)s. Hors de question de ne vivre qu’accrochée à un homme ! Désormais, les Smartbox cocooning et délices romantiques qu’on m’offre souvent (j’adore ça), je les utilise … avec ma meilleure amie.’

« Moins de doute de soi, c’est plus de générosité envers les autres »

‘Quand j’avais 20 ans, j’étais moins respectueux envers les femmes. Je les comprenais mal. J’étais plus préoccupé par mes propres problèmes que par le besoin de comprendre les attentes et sentiments des autres. Puis, j’ai arrêté de penser autant à ce qu’on pouvait penser de moi. J’ai appris a réellement écouter les autres, à me permettre d’avoir des opinions aussi sans que ce soit au dépend de ma partenaire.’

« Je stresse moins sur les petits problèmes – y compris ceux du couple »

‘À 20 ans, chacun essaye de s’affirmer, de déterminer qui il est et ce qu’il veut. Mettez deux jeunes dans ce même esprit et ça peut clasher ! Avec ma campagne actuelle, nous nous sommes séparés à 24 ans. Mais aujourd’hui les choses ont changé et nous sommes mariées ! Notre relation est calme, équilibrée, et surtout très fun. Quand on se prend la tête, on sait prendre du recul et se poser les bonnes questions.’

« Se sentir libre d’être soi-même, c’est aussi accepter les autres pour qui ils sont »

Je suis en couple depuis que j’ai 20 ans avec la même personne, mais je ne me suis réellement épanouis qu’une fois que j’ai appris à abandonner l’idée de ce que mon partenaire devait absolument être ou représenter. J’ai longtemps espéré être avec quelqu’un ayant les mêmes passions, les mêmes buts dans la vie … Mais mon conjoint et moi ne pourrions être plus différents ! Mais nous avons tous les deux des passions, et respectons celles de l’autre. Nous savons comme c’est important pour notre équilibre. Je pense qu’il y a plus d’honnêteté dans notre relation désormais. Je peux être moi-même. Je n’essaye pas d’être quelqu’un d’autre pour plaire à mon partenaire puisque je sais qu’il m’aime pour moi, et vice versa.’

leave a Comment